Les symboles du code de la route utilisés comme moyens de communication

L’association Al Noor, qui aide les enfants souffrant de différentes pathologies (Autisme, Handicap…) a eu recours à une communication très ingénieuse. Leur but était de sensibiliser les gens sur le fait que les « différences » n’empêchent pas de faire toutes sortes d’activités physiques et culturelles. Sans budget, ils ont dû trouver une façon ingénieuse d’utiliser l’environnement comme média et faire en sorte que leur message soit entendu.

Ils ont donc eu l’idée de détourner le pictogramme des places handicapées, signe mondialement connu !  Pour cela, l’association, aidée des enfants, a simplement posé un autocollant en vinyle de manière à transformer l’handicapé en magicien, en basketteur ou encore en chanteur. Une opération qui montre que même sans budget on peut arriver à de belles choses.

Dans un genre proche, l’afficheur JCDecaux et l’agence Shalmor Avnon Amichay/Y*R Interactive d’Israël, ont remarqué que les automobilistes ne prêtaient pas attention aux panneaux. Ils ont donc détourné plus de 100 panneaux STOP de Tel-Aviv en y insérant un message qui a le mérite d’être direct. Un Fuck a été rajouté au centre du panneau et un message disait « Certains signes ne peuvent pas être ignorés ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s