Les enfants dans la publicité

Selon un célèbre dicton publicitaire, si nous voulons avoir un spot avec un bon score, il faut mettre soit un chien (même si le chat est actuellement plus tendance), soit un enfant ! Devant les centaines d’exemples de publicités avec des enfants que nous pouvons trouver sur la toile, nous nous rendons compte que les publicitaires appliquent ce dicton à la lettre. Nous connaissons tous, Maurice le  poisson rouge, Sophie Senoble, les mauvaises notes de Lisa ou encore, denier en date, little Dark Vador. Les agences de publicité en raffolent et le public les adore.

Ces publicités sont utilisées pour promouvoir des produits différents notamment au niveau de l’utilisateur final: soit à destination des adultes, soit à destination des enfants. Toutefois, nous pouvons généraliser en disant que les enfants sont de redoutables prescripteurs et les parents les principaux acheteurs.

Si ces publicités utilisent enfants (jusqu’à environ 13 ans) en tant que personnage principal, ces petits bouts ont, par contre, des personnalités bien différentes. Nous pouvons ainsi identifier 3 catégories d’enfants :

ils peuvent être pénibles, insupportables voire dangereux,

mais aussi intelligents, malins, surdoués avec des comportements d’adultes

ou bien encore mignons, gentils, jolis avec des attitudes et des expressions propres aux enfants !

Cependant, nous pouvons également remarquer que ces 3 catégories d’enfants sont en lien avec les destinataires des produits promus. En effet, pour promouvoir des produits à destination des enfants, des enfants mignons et agréables sont le plus souvent mis en scène.

Alors que pour promouvoir des produits à destination des parents, nous voyons davantage des enfants intelligents et bien éduqués versus des enfants pénibles et insupportables. Pour contrecarrer ces visions extrêmes de l’enfant roi, l’humour est bien évidement très présent.

Comment pouvons-nous expliquer que l’utilisation d’enfants rois permet d’améliorer le ROI des entreprises et incitent les adultes à consommer ? Pourquoi utilisons-nous des enfants plutôt sympathiques pour mieux communiquer sur les produits leur étant destinés ?

L’avis du psy

Devant la multitude de spots publicitaires nous pouvons faire plusieurs hypothèses et nous interroger sur l’influence qu’ils peuvent avoir sur les enfants et sur les adultes.

Pour les enfants, nous pourrions penser au concept de l’identification. L’indentification est un processus par lequel un sujet assimile une propriété d’un autre sujet et se transforme en conformité à ce modèle. Au cours de l’enfance, l’identification est très présente, elle permet la structuration de la personnalité et de l’identité. Les publicités permettraient-elles aux enfants de s’identifier à leurs pairs ? Les produits deviendraient-ils ainsi indispensables pour eux ? Adopteraient-ils des conduites conformes aux mises en scène des publicitaires et auraient-ils ainsi besoin de consommer des Ptits’Louis, des Kinders, des brioches Harry’s,… ? Nous leur faisons ensuite confiance pour convaincre leurs parents du bienfait de l’achat de ces produits ! Il est également tout à fait possible que ces publicités aient aussi une influence sur leurs parents car elles renvoient une image de l’enfance qu’ils connaissent bien ! Et oui avant d’être des adultes nous sommes tous des enfants !

Pour les adultes, nous pourrions nous interroger sur l’image que leur renvoie l’enfance et sur la place des enfants. Les enfants représentent une des principales occupations de notre société actuelle. Les parents ont de nombreuses attentes, ils espèrent des enfants compétents, précoces, intelligents… Les publicitaires les ont donc compris et créent des scénarios où les enfants ont toutes les qualités requises. Les parents consommeraient-ils ou feraient-ils consommer à leurs enfants des produits pour les vertus et les valeurs qu’ils représentent ?

La place des enfants et le mode d’éducation sont des questions souvent préoccupantes. Faut-il être autoritaire, démocrate ou laisser faire ? Durant les dernières années, le syndrome des « enfants rois » est apparu. Les publicitaires se sont ainsi saisis de ce phénomène, ils l’illustrent souvent avec humour en plaçant les parents en position d’apprenant ou de défaillant et en mettant de côté leur rôle d’éducateur. Cet humour, sans doute déculpabilisant, permettraient-ils aux publicitaires de capter l’attention des parents mais aussi des enfants ?

De plus, certaines publicités utilisent également les enfants dans des campagnes de prévention notamment pour l’usage des préservatifs. Une image négative des enfants est donc donnée (toujours avec humour) pour créer une situation anxiogène et donc tenter de nous dissuader d’avoir des enfants, pour nous épargner la gestion de situation de crise !

Pour conclure, nous pouvons à nouveau parler du lien. En effet, certains produits présentés permettent de faire du lien entre les générations et donc de leur donner la possibilité de partager des expériences communes comme manger du Nutella ou aller à Disney par exemple !

Auriane et Simon Gomez

3 réflexions au sujet de « Les enfants dans la publicité »

  1. Ping : Les enfants dans la publicité | Marketing-Communication | Scoop.it

  2. Ping : TOP 5 des meilleurs articles 2012 de COM’GOM | COM'GOM

  3. Ping : Les enfants dans la publicité | maj...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s